Author: Vagabond

Ensemble, on va plus loin

23 mai 2018

Champion olympiques course à relais Altanta 1996

Teamwork is the ability to work together toward a common vision. The ability to direct individual accomplishments toward organizational objectives. It is the fuel that allows common people to attain uncommon results.
– Andrew Carnegie

Vous avez fort probablement déjà remarqué que les bernaches, lorsqu’elles reviennent du sud au printemps, adoptent une formation en V. Cette stratégie, qui protège les plus faibles et laisse chaque oiseau tirer profit du sillage produit par les ailes de celui qui le précède, permet à la colonie de se déplacer 70 % plus vite que si chacun de ses membres effectuait le grand voyage en solo.

Pour elles comme pour nous, la cohésion d’équipe est essentielle. Tout au long de ma carrière, je n’ai cessé de voir partout, autant dans le sport que dans l’entrepreneuriat, la force et le potentiel du groupe.

Par exemple, lors des Jeux olympiques de 1996 à Atlanta, mon équipe a remporté l’or au relais 4 x 100 mètres. Peu importe les résultats antérieurs de chaque coureur, peu importe que Donovan Bailey ait été le plus grand sprinteur au monde, nous devions tous donner notre 110 %. Chacun d’entre nous avait la même importance au sein de l’équipe. Sans les efforts combinés et les forces respectives de chacun, il n’y aurait pas eu de médaille d’or.

C’est pourquoi lorsque j’entreprends une nouvelle initiative, je cherche constamment à m’entourer de personnes de confiance qui ont une ambition et une volonté à la hauteur de la mienne. Grâce à nos valeurs et nos objectifs communs, chaque membre de mon équipe me pousse à me dépasser et à toujours faire de mon mieux.

Afin d’instaurer un bon esprit d’équipe au sein de mes troupes, j’essaie de garder quelques aspects en tête. D’abord, la cohésion d’équipe ne s’improvise pas. Il faut bâtir un lien de confiance mutuelle entre les différents coéquipiers, et leur permettre de connaître leurs forces, faiblesses et champs d’intérêt respectifs autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du travail. Ce savoir et cette fraternité ouvrent la porte à la détermination d’un objectif commun et à un grand respect mutuel.

Aucun être humain ne possède toutes les qualités requises pour atteindre seul les meilleurs résultats. Même les plus grands athlètes et les plus grands entrepreneurs doivent s’appuyer sur une équipe qui leur permet de mieux gérer leur temps, d’être constamment à l’affût des nouveautés et d’avoir un état d’esprit qui leur assure des performances optimales.

Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin.

Go get it!

Bruny. 
 

La préparation mentale: un premier pas vers le succès

4 mai 2018

Problème de concentration avec son bâton de relais

« Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. » 
– Arthur Ashe

Lorsque je me remémore et que je réfléchis à ma carrière d’athlète professionnel, je suis toujours surpris de l’ampleur des bénéfices et des impacts que cette dernière a eus sur ma façon de gérer ma vie, mon entreprise et ma propre personnalité. 

En plus de m’avoir enseigné la discipline, la rigueur, la persévérance et la gestion du temps, mes années sur la piste m’ont permis de mieux gérer mon stress et d’améliorer ma préparation mentale : deux qualités qui s’avèrent très utiles dans mon rôle de conférencier.

Alors que j’écris ces lignes, je m’apprête à livrer une conférence au Congrès annuel de Maco Pharma. Quelques heures avant mon entrée sur scène, je vais m’assurer de me mettre dans de bonnes dispositions afin de me concentrer uniquement sur la tâche à venir.

Avant une compétition, je m’assurais toujours de libérer mon esprit de toute pensée négative. Aujourd’hui, avant mes conférences, j’utilise la même stratégie. J’évite de lire mes courriels et d’avoir des interactions avec des gens qui risquent d’être porteurs de mauvaises nouvelles.

Je ne suis en contact qu’avec mon équipe et mon entourage. Je consacre les quelques heures qu’il me reste à revisiter mon scénario, déterminer le ton approprié pour mon auditoire et préparer mes ateliers en fonction de la clientèle.

Pendant le trajet pour me rendre sur les lieux, je me calme en écoutant de la musique classique (plutôt du rap lors de mes compétitions) et je fais de la visualisation; une technique que j’utilise depuis les années qui ont précédé ma médaille olympique.

Ainsi, lorsque j’arrive à destination, je suis prêt à performer et à donner mon 100 % au client qui m’embauche et au public que je cherche à motiver et à inspirer. Athlète un jour, athlète toujours!
Et vous? Comment vous préparez-vous à un événement stressant ou important pour votre carrière?

N’hésitez pas à partager vos trucs et astuces avec moi sur les réseaux sociaux.

Go get it!

Bruny. 

Se relever d’un échec

4 mai 2018

Bruny court sur le bord du fleuve St-Laurent

You will sometimes fail. There will never be a point in your life when you are too successful, too old or too wise to fail. Accept failure and let it put steel into your soul. Be made strong by your failures and be made grateful by your success. Like night and day, both will surely come to every life.
– Tony Parsons

Tant pour les athlètes que pour les entrepreneurs, l’échec fait partie du quotidien. Par conséquent, le succès de notre carrière dépend largement de notre capacité à nous relever de ces épreuves. 
D’ailleurs, j’encourage fortement les gens qui m’entourent à rayer le mot « échec »de leur vocabulaire.

Ayant moi-même fait face plusieurs fois à des situations difficiles, j’en suis venu à me demander s’il ne faut pas voir celles-ci comme d’excellentes opportunités de se recentrer… Et d’attaquer encore plus fort !

À mon avis, il est capital de considérer les obstacles qui se dressent sur notre route comme un nouveau défi à relever, comme un test pour mesurer notre volonté de réussir. Et croyez-le ou non, on en sort toujours grandi.Lorsqu’on adopte ce mode de pensée, on se met à l’abri de la défaite. 

La seule erreur que nous puissions faire est de lâcher prise avant d’atteindre nos objectifs.

Les exemples sportifs sont nombreux : en 1999, j’ai terminé bon dernier de ma catégorie lors du Championnat du Monde d’athlétisme en salle.

Cinq mois plus tard, je devenais le deuxième sprinteur le plus rapide de tous les temps. 
Le patineur de vitesse Charles Hamelin, lors de  sa première année sur l’équipe nationale, a dû être retranché. Cinq médailles olympiques et un titre de champion du monde plus tard, je crois qu’il serait juste de dire que Charles a su se relever et apprendre de cette situation. 

En affaires, je suis certain que vous connaissez plusieurs histoires d’entrepreneurs qui ont su faire grandir leur entreprise alors qu’ils se trouvaient au bord du précipice. L’exemple de Howard Schultz est particulièrement frappant : des banques ont refusé de financer son projet à 242 reprises. Aujourd’hui, Starbucks est une des multinationales les plusprospères au monde, en plus d’avoir complètement  révolutionné l’industrie du café.

Et vous, comment percevez-vous les obstacles sur votre chemin ? 

N’hésitez pas à partager avec moi des exemples inspirants et des stratégies efficaces pour se relever et pour passer outre les difficultés.
 

Go get it!

Bruny.